Hôpital Maisonneuve-Rosemont Université de Montréal

Maladie du greffon contre l’hôte

Où le greffon s’attaque aux cellules du donneur

Dans le cas de la greffe allogénique, deux types de réactions immunitaires peuvent se produire : le rejet et la réaction du greffon contre l’hôte (GVH).

La maladie du greffon contre l’hôte survient lorsque certains types de globules blancs, les lymphocytes, contenus dans le greffon, attaquent les tissus du receveur qu’ils perçoivent comme étrangers. Le receveur, en état de déficit immunitaire, ne peut pas réagir à ces agressions. C’est ici le phénomène inverse du rejet.

La maladie du greffon contre l’hôte aiguë survient dans près de 30 à 50% des greffes allogéniques familiales et dans 50 à 80% des cas des greffes allogéniques en dehors de la fratrie.

La maladie du GVH aiguë

Traditionnellement, elle survient au cours des 100 premiers jours suivant la greffe. Elle se traduit par :

La maladie du GVH chronique

Elle survient généralement au-delà du 100e jour après la greffe et se manifeste de façon plus ou moins marquée. Les signes sont nombreux et varient d’un patient à l’autre.